@MD_BaieDeception2018-0023.jpg

MINE RAGLAN

Sous-comité de fermeture

Le sous-comité de fermeture de Mine Raglan

Le plan de fermeture de Mine Raglan intègre les connaissances traditionnelles afin de répondre aux préoccupations environnementales des utilisateurs du territoire. 

Travailler ensemble

En discutant avec ses partenaires inuits  de Salluit et de Kangiqsujuaq, Mine Raglan s'est rendu compte que certaines de leurs principales préoccupations concernaient les pratiques de fermeture de la mine, notamment la gestion des résidus miniers.


Mine Raglan a décidé de répondre à ces préoccupations en incluant ses communautés d'accueil dans le processus de révision. Cela donnera à Mine Raglan l'occasion d'améliorer le concept de son plan avec ses partenaires inuits et de travailler à développer un plan de fermeture intégré, qui soit à la fois acceptable sur le plan environnemental et social.

Bien que la mine devrait rester opérationnelle pendant au moins 20 ans encore, le sous-comité du plan de fermeture a été lancé en mars 2018 pour établir et maintenir un dialogue avec les partenaires inuits de la mine sur sa fermeture et intégrer le savoir traditionnel des communautés de Salluit et Kangiqsujuaq dans le plan de fermeture de celle-ci.


Le sous-comité du plan de fermeture tire profit de son caractère multipartite, organisé bien avant la fermeture, et composé de membres désireux et engagés à atteindre les objectifs fixés. Grâce au travail du sous-comité, il existe des opportunités constantes d'apprendre les uns des autres, d'appliquer une grande variété d'expertises (Inuits, industrie et académique), et de maximiser les forces et les capacités des communautés inuites.

Membres

Les membres du sous-comité du plan de fermeture comprennent des partenaires inuits de Salluit et de Kangiqsujuaq, des représentants de la Société Makivik et de Mine Raglan, un expert technique et un chercheur de  TERRE-Net (Towards Environmentally Responsible Resource Extraction Network).