Ce que nous faisons - nos operations.png

FONDERIE HORNE

Nos opérations

Les étapes de l’affinage du cuivre

Nos operations - etapes affinerie du cuivre.jpg
​1. DÉCHARGEMENT

Dès l'arrivée à l'usine, un système de contre-vérification est mis en branle pour s'assurer que les matériaux reçus sont conformes aux autorisations. Après l'échantillonnage, le triage et le déchiquetage, les lots de matériaux recyclés sont acheminés principalement au réacteur Noranda, selon leur taille, leur nature et leur teneur. Les quelque 740 000 tonnes de concentré de cuivre et autres matériaux contenant du cuivre et des métaux précieux, combinées aux matériaux recyclés, sont acheminées par convoyeurs vers le réacteur.

2. LE RÉACTEUR OU LE SMELTAGE EN CONTINU

La fusion s'effectue dans le réacteur où le concentré et le fondant sont chauffés à une température de 1200°C. Après avoir atteint une teneur de 70 % en cuivre, la matte est transférée dans le convertisseur Noranda. L'enrichissement en oxygène de l'air utilisé génère suffisamment de chaleur pour éliminer pratiquement le besoin de combustibles.

3. LE CONVERTISSEUR NORANDA

Mis en opération en 1997, le convertisseur Noranda fonctionne sous un principe semi-continu; notre technologie est unique au monde. Il transforme la matte du réacteur pour l'amener à une teneur en cuivre de 98 %. Le cuivre ainsi produit est transféré dans les convertisseurs pour une autre étape de transformation.

4. LE CONCENTRATEUR

Le concentrateur reçoit la scorie produite par le réacteur et le convertisseur Noranda. Après concassage, elle est réduite en fines particules dans les broyeurs à boulets, puis est pompée vers les cellules de flottation. On récupérera le cuivre en le séparant physiquement de ses impuretés.

5. L'USINE D'ACIDE SULFURIQUE

L'usine d'acide sulfurique comprend trois sections : dans la première, les gaz humides sont nettoyés, refroidis et asséchés; dans la deuxième (gaz secs), l'anhydride sulfureux (SO2) est transformé en anhydride sulfurique (SO3), lequel est absorbé dans la dernière section (acide fort) afin de produire de l'acide sulfurique de haute qualité (H2SO4). Plus de 640 000 tonnes métriques d'acide sont produites annuellement.

6. LES CONVERTISSEURS

Le cuivre du convertisseur Noranda est transféré dans des fours de pyro-affinage (les convertisseurs) où l'on élimine les impuretés restantes par oxydation et scorification.

7. LES FOURS À ANODES

Du gaz naturel est utilisé pour enlever l'excès d'oxygène dans le cuivre provenant des fours de pyro-affinage (convertisseurs). Rendu pur à 99,1 %, ce cuivre est finalement moulé en anodes de 340 kg.

8. LE TRANSPORT

Les anodes de cuivre sont transportées, par wagons ou par camions, vers l'affinerie CCR, de Montréal-Est, pour une dernière étape de transformation. Le cuivre sera purifié à 99,99 % puis vendu sur le marché.

Concentrés

La Fonderie Horne traite des concentrés de cuivre provenant des mines.

L'approvisionnement (environ 700 000 tonnes métriques par an) provient majoritairement de mines à travers le monde incluant des mines canadiennes.

Les concentrés sont acheminés principalement par wagons, mais aussi par camions. Les concentrés ont une teneur moyenne de 26 % en cuivre.

Le recyclage

Au début du XXIe siècle, les ordinateurs et les autres technologies de l'information et des communications sont devenus des outils de travail et de loisir incontournables.

Si la quantité de produits consommés augmente, il s'avère qu'une quantité non négligeable de produits électroniques est toujours acheminée vers les lieux d'enfouissement. Les résultats de la dernière étude de caractérisation des matières résiduelles du secteur résidentiel réalisée par RECYC-QUÉBEC indiquent que près de 1,3 kg par personne par année aboutissent encore dans les lieux d'élimination, soit plus de 9 500 tonnes à l'échelle provinciale.

Selon le « U.S. Department of Commerce » et le « Office of Technology Policy », au cours des 20 prochaines années, le ménage américain moyen se départira de 68 produits électroniques, soit 10 ordinateurs, 20 téléphones cellulaires, 7 téléviseurs, et plusieurs lecteurs vidéo, de CD et de DVD, répondeurs téléphoniques et imprimantes.

À la Fonderie Horne, nous récupérons, entre autres, le cuivre, l'or, l'argent, le platine et le palladium provenant de ce matériel.

Nous travaillons avec de grandes entreprises de fabrication et de transformation de partout dans le monde, à qui nous proposons des solutions de recyclage respectueuses de l’environnement.

L’acide sulfurique

En plus du cuivre, nous produisons 640 000 tonnes d'acide sulfurique chaque année. Ce sous-produit de notre procédé de smeltage est un produit de qualité utilisé dans les domaines de l'alimentation, de l'industrie pharmaceutique et des fertilisants, entre autres.

En 1989, la mise en opération de l'usine d'acide sulfurique a représenté un jalon marquant de l'engagement de la Fonderie Horne envers l'environnement et sa communauté. Dès lors, les émissions de SO2 n'ont cessé de diminuer. Aujourd'hui, plus de 96 % du soufre provenant du procédé est transformé en acide sulfurique.