Nous avons récemment éliminé un ventilateur sur le toit du concentrateur, situé à proximité du quartier Notre-Dame. Ceci a contribué à réduire le niveau sonore.

Nous avons également fait des ajustements au niveau des heures d’entrée et de sortie des trains et de l’alarme des locomotives. Bien que le train soit essentiel à nos activités, nous surveillons constamment les entrées et sorties afin de nous assurer que celles-ci dérangent le moins possible la quiétude dans le voisinage.

Enfin, nous évaluons les caractéristiques des équipements afin de nous assurer de choisir des équipements moins bruyants, lorsque cela est possible.