GreenEnergy-hdr.jpg

Mine Raglan

Énergies vertes

Deux éoliennes tournent dans le paysage de Mine Raglan.

Les installations de Mine Raglan ne sont ni connectées au réseau hydroélectrique, ni à celui de gaz naturel. Ce faisant, nous devons produire notre propre électricité à partir de diésel. Afin de diminuer notre dépendance aux combustibles fossiles et nos émissions de gaz à effet de serre (GES), nous nous sommes dotés d’une première éolienne en 2014, puis d’une seconde en 2018.

Ensemble, les deux éoliennes produisent environ 10 % de notre consommation énergétique totale, ce qui représente une économie annuelle d’environ 4,4 millions de litres de diésel.

En termes de gaz à effet de serre, les deux éoliennes réduisent nos émissions d’environ 12 000 tonnes, soit l’équivalent du retrait de 2 700 véhicules du réseau routier.

Le projet d’énergie éolienne a été le sujet de consultations dans les collectivités de Salluit et de Kangiqsujuaq afin d’échanger avec les gens sur leurs préoccupations ou leurs points de vue. La population a posé des questions au sujet des impacts possibles sur l'environnement et la faune. Nous avons répondu à ces préoccupations et avons modifié en conséquence le concept initial du parc éolien.

Nous espérons que ces investissements contribueront au développement de futures solutions énergétiques pour les collectivités vivant à proximité de nos installations.