L’Entente Raglan

QUI NOUS SOMMES

Un engagement renouvelé depuis 25 ans

Plus de 25 ans après, l’Entente Raglan sert encore de modèle pour les nouveaux projets miniers au Canada et dans le monde.

L’Entente Raglan a été signée en 1995 entre Mine Raglan et cinq partenaires inuits.

L’Entente Raglan a été signée en 1995 entre Mine Raglan et cinq partenaires inuits, soit la Société Makivik ainsi que les deux communautés inuites de Salluit et de Kangiqsujuaq, appuyées par leur corporation foncière respective. Mine Raglan fut le premier projet minier au Canada à signer une entente sur les répercussions et les avantages (ERA) avec un groupe autochtone. Rédigée conformément aux dispositions de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois (CBJNQ), l’Entente Raglan a été utilisée comme point de référence pour d’autres accords concernant les Autochtones dans l’industrie minière et dans d’autres secteurs industriels.

Notamment, cette entente socioéconomique globale traite de questions liées :

  • à la formation et l’emploi pour les communautés locales
  • à la protection de l’environnement et à l’atténuation des impacts des activités minières sur le territoire
  • à l’octroi de contrats en priorité aux entreprises inuites
  • au processus de suivi de l'Entente Raglan par l'entremise du Comité Raglan
  • aux dispositions financières (partage des profits et autres)

25 ans plus tard, ces engagements continuent de guider notre quotidien pour faire vivre l’esprit de l’Entente Raglan signée en 1995.




Des années plus tard, je constate le succès. Bien sûr, certains aspects auraient pu être améliorés, mais pour vous dire la vérité, je suis vraiment heureux que la mine ait conclu cet accord avec le peuple inuit. Cela a entraîné de nombreuses améliorations pour les collectivités.

Charlie Arngak, Membre du processus de négociation qui a mené à la signature de l’Entente Raglan en 1995 et à la signature des mesures additionnelles à l’Entente Raglan en 2017.
En 2008, le programme de recrutement et de formation Tamatumani a été créé dans le but d’attirer le plus grand nombre possible d’employés inuits à Mine Raglan.