20210723 Our Integrated Nickel Operations Celebrates 30th Year in the Recycling Business - Header.jpg

Retourner à Informations et articles

Nos Installations de nickel intégrées soulignent leur 30e année dans le secteur du recyclage

Auteur: Glencore Canada | Date: 23/07/2021

L’année 2020 a marqué la 30e année des Installations de nickel intégrées de Glencore dans le traitement des matières secondaires, notamment les matériaux en fin de vie, les rebuts de production et les flux de déchets.

Aujourd’hui, nos Installations de nickel intégrées (INO) figurent parmi les plus grands transformateurs au monde de matières secondaires contenant du nickel et du cobalt, notamment les rebuts de superalliages, les matériaux de batteries, les résidus de placage et les catalyseurs usés. Au cours des trente dernières années, nous avons acquis une solide réputation dans le secteur du recyclage en ce qui a trait à la réception, l’échantillonnage et la récupération efficace des métaux contenus dans les matériaux en fin de vie. Les matières secondaires traitées à Sudbury INO sont par la suite affinées à notre affinerie Nikkelverk, en Norvège, pour devenir des produits finis qui atteignent une pureté parmi les plus élevées au monde.

20210723 Our Integrated Nickel Operations Celebrates 30th Year in the Recycling Business - Sudbury Smelter.jpg
20210723 Our Integrated Nickel Operations Celebrates 30th Year in the Recycling Business - Nikkelverk.jpg
Au cours des trente dernières années, nous avons acquis une solide réputation dans le secteur du recyclage en ce qui a trait à la réception, l’échantillonnage et la récupération efficace des métaux contenus dans les matériaux en fin de vie. Les matières secondaires traitées à Sudbury INO sont par la suite affinées à notre affinerie Nikkelverk, en Norvège, pour devenir des produits finis qui atteignent une pureté parmi les plus élevées au monde.

Notre organisation est fortement engagée dans le recyclage parce qu’il existe un lien direct entre le recyclage et notre objectif d’approvisionnement responsable des produits de base nécessaires à la vie quotidienne. Grâce à notre engagement, nous contribuons à soutenir une chaîne d’approvisionnement circulaire qui donne une seconde vie à des produits, lesquels seraient autrement envoyés dans des sites d’enfouissement.

« Une forte culture de recyclage à la fonderie, associée à la priorité accordée à la sécurité ainsi qu’à la capacité de récupérer un grand nombre de métaux et de métaux du groupe du platine grâce à INO, constitue le fer de lance du secteur des charges d’alimentation à façon », indique Bob Sutherland, vice-président – Charges d’alimentation à façon pour la division Nickel.

Nous [les Installations de nickel intégrées] sommes un chef de file dans le marché du recyclage du nickel, du cuivre, du cobalt et des métaux du groupe du platine depuis 1990. Les rebuts de l’aérospatiale, les matériaux de batteries ainsi que les résidus de placage et les catalyseurs usés sont nos principales sources. En 2020, nous avons traité 20 000 tonnes de matériaux recyclables contenant 4 600 tonnes de nickel, 2 000 tonnes de cobalt et 800 tonnes de cuivre.

Bob Sutherland, vice-président – Charges d’alimentation à façon

Un aperçu du secteur du recyclage de la INO

L’impulsion derrière le secteur du recyclage de la division Nickel a été donnée par la fonderie de Sudbury (appelée Falconbridge à l’époque), qui devait faire face à la réduction des réserves de minerai, à la baisse des teneurs et à l’escalade des coûts des mines locales de l’entreprise. C’est ainsi qu’elle a commencé à chercher activement des possibilités de maintenir et d’augmenter la production de métaux communs sous forme de matte. 

De plus, il était évident que la fonderie de Sudbury et Nikkelverk possédaient un avantage stratégique dans leur capacité à récupérer et à produire du nickel, du cuivre, du cobalt, de l’or, du platine et du palladium de haute qualité. C’est ce qui a mené ultimement au traitement des premiers rebuts d’alliages de nickel en provenance des États-Unis par le secteur du recyclage en 1990.

Les rebuts de superalliages provenant du secteur aérospatial (p. ex., les aubes de turbines à réaction) contiennent des niveaux élevés de nickel et de cobalt, ce qui en fait un matériau idéal pour le traitement. C’était la première possibilité de récupérer et d’affiner ces métaux en vue de les repositionner pour qu’ils soient réutilisés dans la même application. À peu près au même moment, le service des Charges d’alimentation à façon a été créé afin d’obtenir des charges d’alimentation supplémentaires de manière sécuritaire et économique et d’utiliser les capacités ouvertes de fusion et d’affinage.

Notre organisation est fortement engagée dans le recyclage parce qu’il existe un lien direct entre le recyclage et notre objectif d’approvisionnement responsable des produits de base nécessaires à la vie quotidienne. Grâce à notre engagement, nous contribuons à soutenir une chaîne d’approvisionnement circulaire qui donne une seconde vie à des produits, lesquels seraient autrement envoyés dans des sites d’enfouissement.

« Assurer la sécurité des employés et l’intégrité des activités de fusion et d’affinage a été ancré dans la culture de notre service des Charges d’alimentation à façon dès le début », précise Bob.

Notre équipe de recyclage a commencé à travailler en étroite collaboration avec les équipes de commercialisation du nickel et du cobalt, ce qui a conduit à deux autres possibilités de traitement importantes : 1) le traitement des catalyseurs secondaires contenant du nickel et du cobalt ainsi que des résidus de placage riches en nickel et en cuivre, et 2) les charges d’alimentation recyclables que constituent les meulages et les tournures provenant de l’usinage et de la fabrication de composants en alliage de nickel.

Alors que notre secteur des charges d’alimentation à façon se développait et évoluait, nous avons constaté qu’il était possible d’augmenter le traitement de matières secondaires grâce au prétraitement thermique des matériaux. En 2008, la fonderie de Sudbury a mis en place une installation de prétraitement par calcination qui lui a permis d’entrer dans le secteur du recyclage des batteries. Bien qu’au départ, les batteries à hydrure métallique de nickel et à oxyde de cobalt et de lithium aient été ciblées, d’autres batteries au nickel et au cobalt ont été incorporées par la suite. La fonderie est maintenant un chef de file dans le traitement des batteries Li-Ion prétraitées (déchargées et améliorées) en Amérique du Nord.

Investir dans les capacités futures de recyclage 

En 2020, d’importants investissements en capital ont également été effectués dans le secteur du recyclage à Sudbury. Ces investissements portaient sur des installations couvertes de déchargement de wagons, une capacité de décongélation supplémentaire et un bâtiment de réception permettant de décharger et d’échantillonner plus efficacement les matières secondaires. Et de l’autre côté du monde, à notre affinerie de Murrin Murrin en Australie-Occidentale, les premières unités secondaires arrivaient afin d’être évaluées et testées.

En recyclant de manière responsable les matériaux hors spécifications (p. ex., les pièces ou l’équipement défectueux), les matériaux en fin de vie et les autres matériaux acceptables, nous jouons un rôle essentiel dans l’économie circulaire : nous détournons les matériaux des sites d’enfouissement et réduisons les impacts environnementaux en recyclant ce que nous pouvons.

Alors que les Installations de nickel intégrées soulignent leurs trente ans de recyclage, nous continuons à chercher d’autres possibilités de maintenir, de développer et d’accroître de façon constante le traitement des matières primaires et secondaires de tierces parties. La fonderie de Sudbury et Nikkelverk continuent de traiter les flux secondaires provenant des alliages de nickel, du placage, des catalyseurs et des batteries. D’année en année, ces sites atteignent des niveaux de production accrus afin de soutenir le secteur des métaux communs de première fusion.

Les investissements récents dans l’équipement et les installations de manutention à Sudbury démontrent notre engagement à accroître le développement durable et à poursuivre nos activités de charges d’alimentation à façon pendant de nombreuses années. Il est également très intéressant de voir que le secteur des charges d’alimentation à façon de Murrin Murrin prend de l’expansion et que son avenir est prometteur.

Bob Sutherland, vice-président – Charges d’alimentation à façon

Le recyclage étant un élément clé de la transition vers une économie à faible émission de carbone, nous avons pour objectif d’amener des changements progressifs dans nos capacités de recyclage au cours des cinq prochaines années. Pour ce faire, nous étendrons encore plus notre présence et nos capacités mondiales, nous dirigerons des plateformes publiques-privées dans ce secteur et nous établirons des partenariats stratégiques avec les acteurs clés de la chaîne de valeur circulaire de l’industrie électronique. Cette stratégie nous permettra de recycler des matériaux plus complexes de manière responsable, sécuritaire et durable.