Exploration Takes Focus at Matagami.jpg

L’exploration a la cote à Matagami

Auteur: Glencore Canada | Date: 18/05/2022

Un partenariat, des investissements et le déploiement d’une technologie d’avant-garde permettent de reprendre les activités d’exploration au camp minier de Matagami, situé dans la région éloignée du Nord-du-Québec.

Alors que la Mine Matagami, en activité depuis 1963, cessera ses opérations en juin, un récent partenariat formé avec Nuvau Minerals permettra d’investir 8 millions de dollars cette année pour y relancer l’exploration minière.

Ce partenariat est l’aboutissement de plusieurs années d’efforts pour la recherche d’un partenaire solide capable de poursuivre l'exploration. Nuvau Minerals prévoit de forer 30 trous pour une longueur totale de 25 000 mètres en 2022. Les résultats de la première année de forage guideront les investissements ultérieurs, qui pourraient atteindre 30 millions de dollars sur trois ans.

Glencore est heureuse d’avoir trouvé un partenaire fiable pour poursuivre l'exploration au camp minier de Matagami. Bien que la fermeture de la mine Matagami marque la fin d'une époque, nous espérons que les activités d’exploration de Nuvau Minerals se révèlent fructueuses et qu'elles mènent à la construction d'une nouvelle mine dans la région.

Normand Dupras, responsable de l'exploration mondiale du zinc chez Glencore

L’exploration à Matagami sera complétée par la mise en œuvre de la tomographie muonique à rayons cosmiques sous l’égide de l’entreprise Ideon. Ideon, un pionnier mondial de la tomographie par muons à rayons cosmiques, a mis au point une plateforme qui permet une visibilité semblable à celle des rayons X jusqu'à un kilomètre sous la surface de la Terre. Cette technologie réduit le besoin de recourir à des opérations de forage coûteuses tout  tout en diminuant l'impact environnemental ainsi que le temps nécessaire.

En savoir plus sur les muons

Les muons, l’une des particules subatomiques fondamentales et l’un des éléments constitutifs les plus élémentaires de l'univers, fournissent aux scientifiques des données importantes sur la structure de la matière.

Les muons fournissent des informations sur les processus dans les matériaux modernes, sur les propriétés des particules élémentaires et sur la nature de notre monde physique.

Nous sommes impatients de voir les résultats de cette nouvelle technologie et d’évaluer comment elle pourrait améliorer notre performance dans la définition de nouvelles minéralisations de métaux de base et appuyer nos efforts vers des émissions zéro carbone dans nos activités d'exploration.

Normand Dupras, responsable de l'exploration mondiale du zinc chez Glencore