HopeGrows-HeaderImg.jpg

L’espoir grandit

Auteur: Glencore Canada | Date: 22/05/2017

Cultiver ses propres aliments peut s’avérer gratifiant à bien des égards. Il a été démontré que le jardinage était une activité relaxante qui atténue le stress et permet de faire un exercice léger, en plus d’offrir une occasion de sortir et de prendre de l’air et du soleil. De plus, l’avantage environnemental n’est pas négligeable : cultiver des aliments locaux contribue à diminuer le bilan carbone par rapport à l’achat de légumes à l’épicerie. Mais surtout, le jardinage est une façon durable et abordable de garantir à sa famille des légumes et des fruits nutritifs, un aspect qui pourrait influer sur la santé et la nutrition à long terme.
Toutefois, pour jardiner, il faut de l’espace, et nous n’en avons pas tous. C’est particulièrement le cas des personnes à faible revenu qui vivent souvent dans des appartements ou des centres d’accueil dont l’accès aux espaces verts est limité ou inexistant.


Voyant la possibilité de répondre à un besoin pour de nombreuses personnes dans la ville, la Corporation de développement économique de Timmins (CDÉT) a mis sur pied un jardin communautaire en 2010, où les gens pourraient se rassembler et faire pousser des fruits et des légumes sur de petites parcelles réservées. Le Jardin communautaire de Timmins a grandi et comprend actuellement 86 parcelles de jardinage. Toutes ces parcelles ont accès à des conduites d’eau permanentes qui ont été installées grâce au financement offert fièrement par les Installations Kidd de Glencore dans le cadre de son programme de parrainage.


Cet été, la CDÉT a franchi une grande étape dans la réalisation de l’intention du projet : elle a remis le Jardin communautaire de Timmins à la Coalition contre la faim de Timmins (ACT-Anti-hunger Coalition of Timmins). ACT est un organisme bénévole sans but lucratif qui vise à instaurer la sécurité alimentaire dans la communauté et à faire en sorte que tous les résidents puissent avoir accès à des aliments sains. ACT a l’intention de faire croître le projet et de rendre les personnes autonomes en leur offrant la possibilité de faire pousser, de partager et de consommer des produits cultivés localement. Étant donné que les principales infrastructures sont déjà en place et recouvertes, le jardin communautaire pourra être géré à faible coût tout en offrant de grandes perspectives de croissance pour l’avenir. 


La location des parcelles de jardinage coûte seulement 25 $ par année, et certaines parcelles ont été réservées par des organismes qui prévoient de donner leurs récoltes aux soupes populaires et aux centres d’accueil locaux. ACT espère que les jardins aideront les gens non seulement à se nourrir et à nourrir ceux qui ont accès à des services alimentaires, mais aussi à renforcer les relations entre voisins et à rendre les gens fiers de ce qu’ils peuvent accomplir pour eux-mêmes.


« C’est un exemple remarquable de projets communautaires durables auxquels les Installations Kidd de Glencore sont heureuses de participer, dit Carole Bélanger, coordonnatrice des Communications et des Relations communautaires de Kidd. Aider les gens à s’aider eux-mêmes d’une manière aussi essentielle ne peut qu’avoir un effet d’entraînement positif. »