GoingGreenOneEngineataTime.jpg

Prendre le virage vert un moteur à la fois

Auteur: Glencore Canada | Date: 23/04/2018

À Mine Raglan, différentes initiatives sont entreprises chaque année afin de réduire l’incidence de nos activités sur l’environnement. Une de nos initiatives en cours est la conversion des moteurs Detroit Diesel de nos chargeuses et camions miniers vers des moteurs Volvo afin de satisfaire aux normes d’émissions du groupe 4.

À propos des normes d’émissions canadiennes du groupe 4

Les normes canadiennes du groupe 4 sont des règlements qui s’appliquent aux moteurs ou aux machines diesel hors route. Ces règlements visent à améliorer la qualité de l’air afin de protéger l’environnement et la santé des Canadiens grâce à la réduction d’émissions de polluants contribuant au smog.

Nous avons commencé à convertir nos chargeuses et camions miniers afin de respecter les normes du groupe 4 en 2017. Ces moteurs offrent une économie de carburant de 10 % de plus comparativement aux moteurs de la génération précédente. Le fait qu’ils génèrent moins d’émissions de polluants signifie que nous avons besoin de moins d’énergie pour assurer la ventilation souterraine.

Il convient de noter qu'ÉcoPerformance – un programme de la province du Québec visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre et la consommation énergétique des entreprises – a contribué au financement de cette initiative dans le cadre de son mandat qui consiste à financer les projets ou les mesures liés à la consommation et à la production d’énergie.

Comment la conversion des moteurs s’effectue-t-elle ?

Les chargeuses et les camions sont transportés par voie maritime de Baie Déception, près des installations de Mine Raglan, jusqu’à la ville de Québec où un entrepreneur effectue la conversion des moteurs du groupe 4. Nous profitons de cette occasion pour effectuer l’entretien des autres composants sur ces engins (par exemple, le système de transmission, le convertisseur de couple, le système hydraulique, les cylindres, etc.).

Les employés du service de la Maintenance de la mine reçoivent une formation afin de s’assurer qu’ils possèdent les compétences requises pour entretenir ces nouveaux moteurs, lesquels nécessitent différentes techniques d’entretien et connaissances spécialisées.

« Cette formation nous montre comment effectuer l’entretien mécanique et diagnostiquer les problèmes sur les nouveaux moteurs Volvo. Ces moteurs sont plus complexes en raison des diverses technologies utilisées pour les rendre plus écologiques », indique Claude Thivierge, coordonnateur principal – Développement sectoriel.

À ce jour, la conversion des moteurs a été effectuée sur trois camions miniers. Elle se poursuivra sur l’équipement mobile jusqu’en 2022.

À terme, nous aurons effectué la conversion de 21 camions et de 12 chargeuses aux moteurs du groupe 4, ce qui représente un investissement de plus de 14 millions de dollars canadiens en vue de réduire l’incidence de nos activités sur l’environnement.