HDRImg-SustainableAgriculture-.jpg

Bâtir une agriculture durable depuis la base

Auteur: Glencore Canada | Date: 08/06/2017

L’agriculture durable veut dire beaucoup de choses : ce sont des rendements de culture qui soutiennent le mieux l’économie; ce sont des agriculteurs qui sont payés de façon équitable et qui bénéficient de conditions de travail plus sécuritaires; ce sont des terres qui conservent un sol riche en éléments nutritifs pendant de nombreuses années; ce sont des parents qui ont la conviction de nourrir leurs enfants avec des aliments de bonne qualité. Ces facteurs, et bien d’autres encore, constituent les sujets prioritaires de la Table ronde canadienne sur les cultures durables (TRCCD).

La TRCCD est un forum national, mené par l’industrie, qui se compose d’organisations réunissant les producteurs, l’industrie, la clientèle et les consommateurs et qui dirige et promeut le développement durable de l’agriculture au Canada. Le groupe cherche et évalue la façon de satisfaire à la demande alimentaire des Canadiens et des partenaires commerciaux de manière durable sur le plan environnemental, social et économique. En tant que membre de la Table ronde, Viterra travaille en étroite collaboration avec le groupe pour établir des priorités stratégiques et élaborer des plans qui seront fructueux.

« Figurant parmi les chefs de file de l’industrie, nous sommes fiers de participer à cette importante initiative, car nous avons la possibilité de collaborer avec nos parties prenantes et de fournir de véritables solutions », souligne Jeff Cockwill, directeur des Affaires de l’entreprise chez Viterra.

Wheat1.jpg

Grâce à Viterra, aux partenaires de la TRCCD et au financement du gouvernement fédéral, le groupe prévoit élaborer une Déclaration canadienne sur le développement durable du secteur des grains ainsi qu’une Norme canadienne sur le développement durable du secteur des grains, laquelle portera sur les pratiques de culture des grains au Canada. Cette initiative signifie que les producteurs d’orge, de canola, de lin, d’avoine, de légumineuses et autres grains importants devront éventuellement suivre un plan qui fera en sorte que les cultures canadiennes seront toutes produites de façon à répondre aux critères environnementaux, sociaux et économiques correspondant le mieux au marché d’aujourd’hui.

Pour ce faire, la TRCCD a entrepris deux projets triennaux : une plateforme de mesure du développement durable et un programme pilote. La plateforme de mesure du développement durable s’appuiera sur une méthodologie de recherche pour comprendre les codes de pratique en place dans l’industrie et les faire évoluer vers une approche universelle qui tient compte du développement durable. Les renseignements les plus appropriés portant sur différents grains, sur les régions productrices et sur la communication des données seront pris en considération dans l’élaboration de cette plateforme de mesure.

Wheat2.jpg

Le programme pilote sera un banc d’essai en quatre étapes qui portera sur les pratiques durables. Pour commencer, les indicateurs provenant des programmes existants seront pris en considération et évalués par rapport aux principes fondamentaux de la TRCCD. Puis, les indicateurs de base seront appliqués à grande échelle. Par la suite, les producteurs participeront à la mise à l’essai de ces indicateurs. Leur travail contribuera à déterminer et à explorer les enjeux, les écarts et les succès du programme pilote. Enfin, les équipes de recherche et de communication évalueront et présenteront les résultats. Tout ce travail permettra d’élaborer une norme nationale qui guidera l’ensemble de la production des cultures canadiennes.

« En participant dès le début, nous sommes en mesure d’appuyer le développement d’un cadre de développement durable qui s’harmonisera à notre industrie », de conclure M. Cockwill.